27 juin 2016
Home / Dossiers / Surfeurs piégés par la marée sur le spot de la Côte des Basques à Biarritz
20130430_surfeurs-pieges-par-la-maree-a-la-cote-des-basques[1]

Surfeurs piégés par la marée sur le spot de la Côte des Basques à Biarritz

Les 24 et 25 avril 2013, un swell parfait a touché le littoral basque. Parmi les spots biarrots, la côte des basques a tiré son épingle du jeu, offrant aux surfeurs des vagues longues et déroulantes.

Deux journées inoubliables mais qui ont basculé au cauchemar pour les surfeurs s’attardant sur le remontant. Avec un coefficient de marées atteignant 99 le 25 avril, et une marée haute à 17h45, il fallait anticiper la fin de la session au risque de se faire piéger par la marée. Et à la côte des basques, le piège peut se refermer très vite.

Nous vous proposons une vidéo qui montre comment ce piège de la marée se met en place et quels sont les gestes à adopter.

La dernière séquence de la vidéo, qui dure 7 minutes, aurait pu vraiment mal se terminer, le surfeur étant pris entre le shorebreak et les rochers…


Conseils de prévention

Le meilleur conseil que l’on peut vous donner est de consulter les horaires des marées et de sortir de l’eau avant que l’eau n’atteigne les rochers et les escaliers.

Si vous êtes piégé par la marée :

  • Ne vous obstinez pas à vouloir sortir par les escaliers ! Dirigez-vous vers le nord du spot (vers le mur de la villa Belza)
  • Il est plus facile de sortir dans le virage, où il y moins d’eau
  • Des échelles sont accessibles sur le mur. Un carré blanc les indique. Si vous les empruntez, montez un surfeur à la fois. Placez votre leash par-dessus votre épaule.

Tous ces conseils sont illustrés à la fin de la vidéo ci-dessus. Faites circuler l’information pour que tous les surfeurs en soient informés.

Liens

Etiquette énergie

A Voir !

IMG_6101

Retour en images sur le festival Wheels and Waves 2016 de Biarritz

Bruyant et polluant ? Certes. Mais le festival de motos customs Wheels and Waves, qui …

18 commentaires

  1. et comme souvent les spectateurs bien pensent attende le drame. Personne pour le conseiller l’aider…

    • Je ne suis pas d’accord.. On en entend certains, si tu fais bien attention. De plus, je me mets à la place des gens, tu veux qu’ils fassent quoi ? Son copain tente de l’aider, il lui cri des choses.. Les autres personnes ne peuvent être que spectateurs.. La seule chose à faire c’est appeler les secours avant l’irréparable..

  2. laisse tomber Louloup, ya tjs des connards qui pensent faire mieux que les autres, surtout bien au chaud derrière l’écran de son ordinateur

  3. D’accord avec Louloup : on se rend pas compte, mais pour être resté là dedans plus d’une fois, je peux vous dire que les potes ont beau gueuler on n’entend quedal. La meilleure chose à faire pour aider un type comme ça c’est de se mettre à l’eau sans board et l’aider à sortir au virage de belza par l’échelle.

  4. Ramer jusqu’au port vieux est aussi une option

  5. ou passer par les rochers!!!sinon attendre la marée basse!!!
    toute les 6h00!!!marée haute marée basse!!!

  6. j’adore a 12’32 la mamie qui braque la board laissé par le gars est reparti aider son pote 🙂

  7. je pense que Nathalie a raison!! c un peu plus long par le port vieux mais moins risqué!!!

    • Nous avons volontairement oublié deux échappatoires :
      – par l’escalier de la villa Belza : cette solution est risquée car les vagues cassent sur les rochers
      -en contournant la villa Belza vers le port vieux : solution réservée aux connaisseurs car risque de rester bloqué dans le trou du diable

  8. When you surf at cote de basque make sure that you do not come to the shore at high tide,unless you are a very experienced surfer!

  9. Suffisait de ramer un peu vers marbella au lieu de s’archaner devant les rochers… Bon pour ca faut il encore connaitre son environement ce qui est rarement le cas des surfeurs mediocres qu’on croise a la cote des basques.

  10. Dans ce cas pourquoi ne pas afficher une pancarte sur les chemins à prendre en cas de gros coef pour les gens qui viennent occasionnellement surfer et qui ne connaissent pas la côte des basques comme vous ??
    En effet il est difficile de connaître l’environnement quand on y va pas tous les jours.

    • Selon la direction de la houle et du vent les courants cotiers fluctuent donc faut tenir compte de ces parametres quand on cherche une sortie de secours.
      Une pancarte ne serait donc pas tres utile.
      Par contre on apprend vite a etre prevoyant grace a ce genre d’experiences…

  11. Si vous saviez qu’il ne fallait pas s’entêter à sortir par les escaliers car il y avait d’autre options, pourquoi ne pas avoir posé votre caméra et être aller leur dire ? La prévention c’est bien mais là on frise la non assistance à personne en danger par quelqu’un qui était conscient du danger et savait comment l’éviter … Il suffisait de s’approcher et de faire quelques gestes pour indiquer la sortie.

    • Surfing Biarritz

      Bonjour Pierre ! Effectivement, la question est légitime et pourtant la réponse n’est pas si simpliste que l’on pourrait penser.

      Ce jour-là une dizaine de surfeurs est sorti par les escaliers sans encombre. Difficile de deviner qui a besoin d’aide et qui n’en a pas besoin dès lors que les surfeurs n’en réclament pas. D’ailleurs certaines séquences montrent des surfeurs qui s’en sortent très bien.

      Deuxièmement, il faut savoir que des personnes présentes sur les lieux donnaient des indications aux surfeurs mais ces derniers, focalisés par leur sortie, n’écoutaient rien.

      Enfin, concernant la dernière séquence, la plus extrême, le cameraman était à plus de 40 mètres de la scène dans les hauteurs, d’où l’angle de vue. La scène a été filmée au zoom stabilisé. Il y avait déjà une personne qui intervenait et d’autres étaient prêtes à lui porter assistance. Notre cameraman n’aurait pas servi à grand-chose dans le sauvetage.

      La vidéo a été visionnée près de 200 000 fois en 48h, et ce sont donc des milliers de surfeurs qui connaissent les risques et surtout la conduite à tenir. Et certainement dans le lot, des accidents dramatiques d’évités.

  12. Merci pour cette video et ces bons conseils qui rendront services à certains j’en suis sûr!!!
    Super session en tt les cas…

    Merci à « Jonjon » pour ses réflexions bon esprit…

  13. je pense quand même que ces 2 surfeurs ne sont pas des débutants ! cela se voit à leur manière de ramer et de se tenir sur la planche !

    Après quand on est sur le spot au large il est pas toujours évident de visualiser la sortie des marches et d’anticiper !

    Agur !

  14. je me suis retrouve dans la meme situation que le gars a la fin … c’est bien de poster cette video pour avertir du danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *