17 août 2018
Home / News / 2013 / Les égouts déversés sur la Grande Plage de Biarritz

Les égouts déversés sur la Grande Plage de Biarritz

Triste constat ! Les fortes précipitations de mai et de ce début du mois de juin, ont contraint les autorités à déverser les eaux usées directement sur la Grande Plage de Biarritz sans qu’elles soient passées par l’étape d’épuration. En résumé : les égouts ont été déversés directement sur le sable !

Ce déversement massif a créé trois tranchées de plusieurs mètres de profondeur dans le sable et a conduit le maire à prendre un nouvel arrêté d’interdiction de baignade et de pratique des activités nautiques.



C’est donc une nouvelle fois que la grande plage est pointée du doigt pour être surexposée à la pollution. Les analyses menées par Surfrider Foundation ont montré que le spot a dépassé les seuils de pollution bactériologique six fois en onze prélèvements depuis février.

Résultats des analyses du 30 mai 2013

Comme nous l’explique Alain PUYAU dans son livre Petite Histoire de Biarritz (éditions Cairn, avril 2013), et que nous vous présenterons plus en détail prochainement, le projet du « tout à la mer » avait été contesté en 1905 par la commission d’assainissement pour son « danger de pollution possible des plages ». Pourtant, en 1922, le système de rejet à la mer des égouts sans traitement préalable est accepté par le préfet. Près d’un siècle plus tard, nous en payons les conséquences…

Liens

A Voir !

Des dauphins à la Côte des Basques de Biarritz durant les Casetas !

Ce vendredi 29 juin en début de soirée, des dauphins ont fait leur apparition sur …

7 commentaires

  1. Depuis 1922, on aurait eu le temps d’installer un réseau d’égout séparatif, avec un tuyau pour les eaux pluviales (toits, ruissellement ) pouvant être rejetées à la mer en cas de gros orages, et un autre pour les eaux usées destination la station d’épuration.
    Le temps, mais pas la volonté politique !

  2. pourquoi n’applique-t-on pas aux collectivités ce qu’il nous est « sommé » de respecter lorsque nous avons une maison individuelle à savoir un réseau pour les eaux pluviales et un réseau séparé pour les eaux usées ? j’ai été personnellement obligée d’abandonner la fosse septique au profit d’un branchement au « tout à l’égout » et ceci sous la surveillance des agents de la mairie et j’avais 2 ans pour le faire sous peine d’amende !!!

  3. La mairie aurait pu, ponctuellement , utiliser un système de pompage et récupérer les eaux usées dans des camions citernes pour ensuite les déverser dans une station d’épuration suffisamment grande…mais cela a coût et comme a chaque fois la mairie choisie la solution économique alors que pour habiller un rond point on n’hésite pas a débourser 500.000 € …

  4. Comme dit un peu plus haut, si l’argent du contribuable était mieux géré ( surtout moins gaspillé !! ) ce genre de situation aurait pu être évité ! Mais c’est loin d’être la priorité de nos élus ! Ce qui rend Biarritz attractif pour les saisonniers comme pour les locaux ce ne sont pas les rond points à 500.000€, la cité du surf ou encore le musée de la mer mais bien ses plages et sa qualité de vie ! Vous avez beau utiliser vos artifices coûteux ou faire péter des feux d’artifices l’été pour plaire, vous ferez de nobreux mécontents en négligeant la propreté de nos plages ! A croire que le bon sens fait réélement parti des termes bannis de nos politiques…

  5. Il faut pas oblier les entreprises local(groupe Vinci)qui depend leurs chiffres d’affaires pour l’entretien d’un system défaillent,mais qui à également exploser a la Milady??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *