15 août 2018
Home / News / 2013 / Surfrider engagée dans la qualité des eaux d’activités nautiques !

Surfrider engagée dans la qualité des eaux d’activités nautiques !

L’année 2013 est à coup sûr un tournant dans la prise de conscience des citoyens du sud-ouest en matière d’environnement marin. La photo du déversement des eaux usées sur la grande plage de Biarritz prise par un badaud le 7 août à 10h45 et publiée sur facebook, a engrangé une indignation générale.

Comment, en 2013, une station balnéaire aussi réputée que Biarritz, dont le rayonnement est international, peut-elle se permettre de déverser ses eaux usées sur sa reine des plages (la grande plage) ?

Quelque soit la réponse apportée à cette question, que ce soit par le maire ou ses adjoints ou par la Lyonnaise Suez, exploitant du réseau d’assainissement, il semble impossible de renverser l’opinion publique. Et pour cause, les épisodes de pollution se sont succédés; la population s’est inquiétée ; mais les autorités n’ont pas pris la mesure de ces préoccupations et ont continué de promouvoir des projets parfois contestés, ou en tout cas jugés non prioritaires (dont le projet de parking souterrain à la côte des basques).

Dans ce mouvement qui n’est pas prêt de s’arrêter, l’association Surfrider Foundation Europe joue un rôle déterminant.

Souvent accusée de participer au greenwashing municipal et de bénéficier en contrepartie de subventions ou de locaux, l’association a pourtant fait de la qualité des eaux d’activités nautiques un enjeu prioritaire. Elle réalise des analyses régulières et publie les résultats via son site Internet et les sections laboratoires.

Sur Biarritz, deux sites sont analysés via le laboratoire Pays Basque : la Grande Plage et le Port Vieux. A plusieurs reprises, la Grande Plage s’est retrouvée en tête des spots pollués, devant le spot emblématique de La Barre à Anglet, pourtant situé à l’embouchure de l’Adour.

[Tableau] Comparatif des résultats d’analyses menées par Surfrider Laboratoire Pays Basque sur deux spots. Le spot de la Barre – et sa vague du furoncle – n’est pas toujours le plus mauvais !

La campagne menée par Surfrider et ses gardiens de la côte a permis de parler de la qualité des eaux de baignade hors de la saison estivale, quand la réglementation n’impose plus aux communes de réaliser une surveillance.

Ces analyses ont montré que des spots comme la grande plage sont souvent très pollués, alors qu’ils sont pourtant éloignés de toute rivière ou fleuve. Le lien entre ces mauvais résultats et les déversements d’eaux usées devient alors inévitable.

A lire

A lire : Pollution à Biarritz: Investir pour Assainir (Surf-Prevention.com)

A Voir !

Des dauphins à la Côte des Basques de Biarritz durant les Casetas !

Ce vendredi 29 juin en début de soirée, des dauphins ont fait leur apparition sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *