24 février 2018
Home / News / 2014 / Les falaises de la Côte Basque en danger de forte érosion !

Les falaises de la Côte Basque en danger de forte érosion !

Samedi 22 février, France 3 Aquitaine proposait une émission spéciale La voix est libre Spéciale « Erosion de la côte Aquitaine ». L’objectif : revenir sur la succession des tempêtes qui ont frappé la région en ce début d’année et ses conséquences sur l’érosion.

Autour d’Hervé le Treut climatologue et membre de l’Académie des sciences, de Renaud Lagrave président du GIP (Groupement d’intérêt public) littoral Aquitain et de Frédéric Pluviaud prévisionniste à météo France, chargé des phénomènes de vague-submersion, l’émission proposait de répondre à 3 questions :

  • Comment lutter efficacement contre le phénomène d’érosion ?
  • Le réchauffement climatique a-t-il une influence sur les tempêtes et l’érosion ?
  • Faut-il se résoudre à accepter la loi de la nature ?

Au niveau de l’Aquitaine, l’émission a introduit la notion de relocalisation d’activités, qui consiste à déconstruire des activités (commerces, routes, parkings, …) ou des habitations trop proches de l’Océan pour reconstruire dans les terres (Lacanau fait d’ailleurs partie des « villes tests »). Ceci afin de permettre à la nature de lutter contre l’érosion sans entrave.

Pour la Côte Basque en particulier, dont l’urbanisation date de plusieurs siècles (bien avant le vote de la loi littoral de 1986), l’émission nous informe que la zone est un point critique, classée en « zone de forte érosion ». Guillemette Rolland, déléguée Aquitaine Conservatoire de l’espace littoral, porte un constat dans ambiguïté concernant les dangers liés aux effondrements de falaises. Ces dernières peuvent tomber d’un moment à l’autre à certains endroits, sans véritablement pouvoir réaliser de prévisions. Il est par exemple prévu que les deux jumeaux d’Hendaye deviennent des triplés. Sur Biarritz, ce constat ne peut que nous inquiéter et nous faire réfléchir au fait de construire des infrastructures trop près de l’Océan (Wave Garden par exemple) ou directement dans la falaise (parking souterrain de la Côte des Basques).

L’émission évoque également le réchauffement climatique, sans pouvoir prévoir exactement ses conséquences. Il est par contre d’ores et déjà acquis que les océans monteront d’au moins un mètre, et que les espèces animales et végétales seront impactés par la salinisation.

Enfin, il est rappelé que la préservation du littoral est un enjeu qui dépasse le simple cadre local, demandant un effort de solidarité nationale pour sauver les plages ou les falaises.

A Voir !

La Côte des Basques médaille d’argent du classement Trip Advisor 2018

Dans son classement des plus belles plages de France 2018, la Côte des Basques est …

3 commentaires

  1. Pour nous qui sommes sur place depuis un certain temps, cette émission n’a pas apporté grand chose. Par contre l’allusion ,comme exemple, de la construction du parking souterrain dans la falaise de la Cote des Basques pourrait laisser à penser que le projet, sans jeu de mot, n’est pas aussi enterré que cela ?????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *