Le long de la côte Atlantique, la quasi-totalité des stations balnéaires possède des baignades surveillées, des zones où la baignade est surveillée par des maîtres nageurs sauveteurs. Chaque année, du mois de juin à septembre, les communes mettent en place cette surveillance pour le plus grand bonheur des plagistes. Une sécurité importante et primordiale qui évite de nombreuses noyades au cours de ces mois.

L’histoire nous rappelle que la baignade a toujours été surveillé sauf exception. À l’époque, peu de personnes savaient nager et les adeptes des bains de mer se baignaient en s’accrochant à une corde au bout de laquelle un drapeau planté dans le sable était accroché.

Les baignades sont autorisées par les préfectures maritimes. Les dates d'ouverture et de fermeture varient selon chaque département.

Aux pays basques, la baignade est ouverte depuis le 1 juillet 2020. La surveillance est assurée par le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage). Les sauveteurs peuvent être des MNS ou des CRS. Ils sont équipés de matériel et de tenues de sécurité adaptés aux conditions météo (gilets de sauvetage, combinaisons, etc.).

Ce sont des professionnels, ayant une expérience du terrain, qui connaissent parfaitement les risques que rencontrent les baigneurs. Le plus risque connu sur la façade atlantique sont les courants violents que l’on appelle les baïnes.

La petite nouveauté en 2022 est le changement des drapeaux de baignade. On connait tous les fameux drapeaux vert, jaune et rouge. En 2022, de nouveaux drapeaux ont fait leur apparition, et nous allons les définir afin que votre baignade s’effectue dans des conditions de sécurité optimale.

Les nouveaux drapeaux de baignade

Dans un objectif d’uniformisation à l’international, la France a mis en vigueur en mars 2022 de nombreux drapeaux de baignade, pour une meilleure information et sécurité des touristes étrangers. Parmi les nombreux changements, on peut dès à présent parler de la nouvelle forme des drapeaux. Dans le passé, ils étaient triangulaires et deviennent dès à présent rectangulaire. On peut les retrouver à l’entrée des plages et sur les postes de secours.

Drapeau vert : pas de risque apparent

Une plage avec un drapeau vert signifie que la baignade est autorisée et surveillée. La couleur verte indique qu’il n’y a pas de danger apparent. La mer est donc calme et sans risque. Cependant, il est important de respecter les règles de sécurité comme de se baigner entre les drapeaux qui délimitent la baignade surveillée, de bien respecter les horaires d’ouverture et de fermeture de cette baignade. Gardez un œil attentif sur les enfants ou les personnes à risque. Il est également très important de se protéger contre le soleil ou les risques d’hydrocution.

Tout est réuni pour un bain agréable et en toute sécurité à condition de respecter les règles établies.

Drapeau jaune : Danger limité ou marqué (plus de drapeau orange)

Si le drapeau vert et rouge n’ont pas changé, le drapeau orange a disparu pour être remplacé par le drapeau jaune. Rappelons que le drapeau vert signifie qu’il n’y a pas de danger et que la baignade est surveillée normalement. Le drapeau jaune indique aux baigneurs que la baignade est toujours surveillée, mais qu’il existe un danger limité ou marqué. C’est notamment le cas, lorsque les vagues sont un peu grosses. La possibilité d’un courant violent, d’un shorebreak puissant ou de risque baïne peuvent être à l’origine d’un drapeau jaune.

Respectez la zone de baignade et les horaires d’ouverture, les accidents n’arrivent pas qu’aux autres.

Il est important que le baigneur prenne le moins de risque possible et respecte au mieux les consignes des maîtres nageurs sauveteurs. Les précautions dont on parlait au-dessus sont également de rigueur.

Drapeau rouge, le risque est trop grand, la baignade est interdite

Enfin, le drapeau rouge indique que la baignade est interdite à cause d’un danger trop important pour la sécurité des nageurs. Il est important de respecter cette mise en garde, car vous mettez en danger votre vie et celle des personnes qui viendraient à votre secours.

Cette interdiction peut venir suite à des conditions climatiques trop dangereuses, notamment lorsque les vagues rendent la baignade trop dangereuse. Mais, de plus en plus, cela peut venir de nombreuses autres facteurs comme la pollution, la présence de méduses, d’algues toxiques… Des dangers qui varient selon les régions.

Drapeau violet : les méduses, la pollution ou les algues toxiques

Ce drapeau a pour but d’indiquer aux baigneurs qu’un risque est bien présent en mer. Il peut être associé à un drapeau rouge, ce qui signifie que la baignade est interdite à cause d’un risque de pollution, de la présence de méduses ou d’algues toxiques. Mais le drapeau violet peut également être associé à un drapeau jaune. La mise en garde est toujours de vigueur, mais la baignade est surveillée entre les drapeaux malgré ce risque.

Ce drapeau est de plus en plus présent chaque année sur la côte atlantique et notamment à Biarritz pour indiquer la présence d’une pollution trop importante, notamment les lendemains de grosses pluies. Depuis quelques années, des algues toxiques ont fait leur apparition et a entraîné la fermeture de quelques plages temporairement.

La fin des drapeaux bleus, remplacés par les bicolores jaune et rouge

Autre changement important, la zone de baignade délimitée se trouve maintenant à l’intérieur de drapeau jaune et rouge, et non plus jaune comme dans le passé. La zone réservée à la pratique de sport de glisse comme le surf ou le bodyboard se trouve maintenant entre les drapeaux blancs et noirs. Attention aux surfeurs qui ne respecteraient ces zones, certains PV ont été dressés dans le passé par les forces de l’ordre et notamment sauveteurs CRS.

La fin des drapeaux bleus, remplacés par les bicolores jaune et rouge

Autre changement important, la zone de baignade délimitée se trouve maintenant à l’intérieur de drapeau jaune et rouge, et non plus jaune comme dans le passé. La zone réservée à la pratique de sport de glisse comme le surf ou le bodyboard se trouve maintenant entre les drapeaux blancs et noirs. Attention aux surfeurs qui ne respecteraient ces zones, certains PV ont été dressés dans le passé par les forces de l’ordre et notamment sauveteurs CRS.

De nombreux renseignements au poste de secours

La présence de panneaux d’affichage au poste de secours rappelle ces principales informations. On peut y retrouver la signification des différents drapeaux, ainsi que des informations sur le plan d’eau comme la température de l’eau, les horaires de marée ou les risques potentiels comme les baïnes, la présence de rochers, d’algues toxiques…. En cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un sauveteur. De même, si vous êtes témoin d’un incident, rapportez les faits rapidement les faits aux sauveteurs, évitez de vous mettre également en danger.

Le balisage des points dangereux est souvent indiqué auprès de ces postes, n’hésitez pas à vous y arrêter quelques instants afin de recueillir les informations.